Comment parler couramment comme un locuteur natif lors de l'apprentissage d'une langue étrangère ?



  • Bad translation?
    Please HELP us CORRECT (click the button at the end of each paragraph) & Become VIP!

Parler une langue étrangère comme un locuteur natif est le rêve pour de nombreux apprenants de langue. Malheureusement, peu d'entre eux ont pu atteindre cet objectif. Nous savons qu'il est possible d'atteindre un tel niveau de maîtrise, car il y a des apprenants qui l'ont fait.
Les deux questions que je vais explorer dans l'article d'aujourd'hui sont les suivantes:
(1) Quelle est la fluidité native-like?
(2) Comment pouvons-nous atteindre la fluidité native-like dans une langue étrangère?

Quelle est la fluidité native-like


Avant de répondre à cette question, nous devons en poser une autre: comment mesurons-nous les compétences linguistiques Nous n'avons pas à réfléchir trop longtemps pour réaliser que c'est compliqué.
Cependant des systèmes ont été mis en place pour nous aider à mesurer les compétences linguistiques. Il y a beaucoup de facteurs différents variant en fonction de la langue que vous apprenez, quelle partie du monde vous vivez, et la raison qui vous pousse à passer un test. Je vais prendre le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) comme point de référence car je suis plus familier avec ce dernier. J'ai été testé et passé l'examen de C2 (maîtrise) dans 4 langues, qui sont l'anglais, l'espagnol, l'allemand et français. Les apprenants en langues qui rêvent d'atteindre un niveau de maîtrise équivalent natif pointent souvent C2 comme leur objectif. Il y a une croyance commune qu'atteindre un niveau C2 équivaut à atteindre la fluidité d'un natif. Néanmoins, j'ai découvert pendant mon voyage en temps qu'apprenant en langue que cette croyance est fausse. Pour expliquer pourquoi je suis arrivé à cette conclusion, je dois d'abord faire une description de ce qu'un niveau C2 implique effectivement :
Peut comprendre aisément tout ce qui est dit ou écrit.
Peut synthétiser des informations venant de différentes sources écrites ou parlées en reconstituant des arguments et des propos sous la forme d'une présentation cohérente.
Peut s'exprimer de façon spontanée, très fluide, et précise, et peut saisir les subtilités de la langue dans les situations les plus complexes.
(D'après la page Wikipedia : Cadre Européen Commun de Référence pour les langues - CECR)
Le saviez-vous ? de nombreux locuteurs natifs n'atteignent pas ce niveau de compréhension dans leur propre langue... C'est pourquoi mettre en parallèle le niveau C2 et le fait d'être parfaitement bilingue est trompeur. J'ai déjà dit que j'avais réussi à obtenir le niveau C2 pour 4 langues, MAIS, bien que j'aie atteint ce niveau de compétence, je peux dire que je me sens plutôt bilingue dans certaines de ces langues. J'expliquerai pourquoi dans quelques instants, mais d'abord, je souhaiterais présenter "le coeur de la langue", élément central de ma philosophie sur l'apprentissage de la langue :


Quand je commence à apprendre une nouvelle langue, mon objectif est d'abord de développer un noyau solide de la langue, qui est une combinaison de vocabulaire et des phrases essentielles et la capacité d'assembler les différentes pièces de la langue ensemble. Dans mon prochain livre, j'explique en détail comment on peut développer un noyau de langage solide. Mais aujourd'hui ce à quoi je veux que vous fassiez attention c'est si la maîtrise native-like est placée dans le schéma ci-dessus. Natif comme la maîtrise vient avant l'alphabétisation (C2). J'ai l'impression que la plupart des apprenants de langue ont une perception déformée de ce que signifie être «native-like' en raison de la compétence linguistique de manière de mesurer. Généralement, il n'y a pas beaucoup de sens de comparer un étudiant d'une langue étrangère à un locuteur natif, mais de communiquer clairement mes pensées, je pense qu'il est nécessaire:
Le message à retenir du diagramme ci-dessus devrait être le suivant : il n'est pas nécessaire de parvenir à un niveau C2 pour atteindre la fluence des natifs de la langue que l'on apprend. Une aisance comparable à celle des natifs, en tant qu'apprenant d'une langue, est en fait très proche du niveau de compétence d'un locuteur natif moyen, c'est-à-dire du niveau qu'un natif atteint après avoir terminé l'enseignement obligatoire.

Parler une langue aussi couramment qu'un natif


La compétence que nous développons dans une langue est le résultat d'un certain nombre de facteurs différents. Cependant, ce que tous les natifs ont en commun est le fait qu'ils sont exposés à leur langue maternelle à mesure qu'ils grandissent, dans un environnement micro et macro. C'est une façon de décrire comment ils interagissent avec les langues.
Le micro-environnement est personnel et différent pour chaque personne. Cela comprend les conversations avec des amis ou la famille, les livres que nous avons lus et les médias que nous consommons. Il est souvent dit que trouver un petit-ami ou une petite-amie qui parle couramment la langue que vous apprenez est le meilleur moyen d'apprendre. C'est une approche efficace car cela intègre la langue étrangère dans votre micro-environnement, et vous serez obligé de l'utiliser régulièrement dans votre vie personnelle. Cependant, il y a beaucoup de choses que vous n'apprendrez pas à moins que vous n' interagissiez avec la langue dans un macro-environnement, ce que nous faisons avec une langue dans les environnements partagés, comme dans les parcs, les transports publics, les magasins, les banques, etc. Il y a beaucoup de choses que nous apprenons indirectement en étant dans ces environnements que nous ne pouvons apprendre en ne parlant seulement qu'à notre petit ou petite-amie.
Beaucoup de natifs parlent sous ces conditions sans avoir besoin de parler couramment (C2) comme il est défini par le cadre européen pour les compétences linguistiques.
Comme je l'ai mentionné au début de cet article, j'ai atteint le niveau C2 dans 4 langages, néanmoins je ne ressent pas avoir atteint la même acquisition dans chacune d'elle.
Je vais utilisé mon français et mon allemand comme exemples :
Malgré ayant de tous les deux un niveau C2, mon français EST BEAUCOUP plus près d'être acquis comme langage courant. Et pourtant j'ai lu beaucoup, beaucoup plus de livres et de magasines en allemand qu'en français, et j'ai écris beaucoup plus d'essais et de lettres en allemand qu'en français. Ce qui fait que mon français est beaucoup plus prêt d'une acquisition comme langage courant, est le fait que j'ai VÉCU "la langue" et passé plus de temps à INTERAGIR avec des français natifs qu'avec des allemands. J'ai vécu avec et utilisé le français dans tous les environnements micro et macro, cette combinaison fait toute la différence.
Il serait très tentant d'en conclure que le simple fait de vivre en France m'a permis d'atteindre un niveau de langue quasiment bilingue en français. La véritable conclusion est plus complexe. Atteindre un niveau bilingue demande de VIVRE la langue au maximum. Pour vous donner un exemple, je n'ai jamais vécu dans AUCUN pays anglophone, mais la langue anglaise a INFLUENCÉ une grande partie de ma vie et celle de mes amis. Finalement, l'atteinte d'un niveau bilingue dépend de la manière dont vous décidez de vivre votre vie, de votre fréquence d'utilisation de la langue-cible et du nombre de situations diverses que vous créez pour pouvoir la pratiquer.
En tant que formateur en langues étrangères, j'ai accompagné des centaines d'étudiants partout dans le monde. Je peux vous affirmer que leur niveau de réussite est toujours en rapport direct avec le degré d'intégration des langues qu'ils apprennent dans leur mode de vie.

Sujets liés:

Comments
  • 3 Commentaires
vincent profile picture vincentApril 2016
Merci Luca
Natasha_27 profile picture Natasha_27May 2015
super article !!
sybille profile picture sybilleApril 2015
très intéressant, j'ai encore beaucoup de travail avant de parler comme un natif en chinois !!