GIVE ANSWERS - Français

100% GOOD (1 votes)UnansweredLanguage Question
Le grammaire sur les propositions dépendantes

En fait je ne sais pas vraiment si "propositions dépendantes" est le bon expression, mais quand même :

Il me semble que la construction [sujet 1] [verbe conjugué] que [sujet 2] [fait/fasse quelque chose] (par exemple, Il pense que je lui hais) devient toujours [sujet] [verbe conjugé] [faire quelque chose] (par exemple, Je pense avoir oublié mes clés) si sujet 1 et sujet 2 sont pareils.  Y a-t-il quelqu'un qui pourrais m'expliquer les règles à propos de cela ?

GIVE ANSWERS
  • 2 answers
jouannic profile picture jouannic2 weeks ago
Bonjour Vsevuskav, Ici, tu es dans le domaine de l’analyse logique. (Je me permets de te tutoyer car tu es beaucoup plus jeune que moi, et je souhaite que nous devenions de bons amis.) Il y a autant de propositions dans une phrase qu’il y a de verbes, et pas de proposition sans verbe. Il faut distinguer trios sortes de propositions:1) Les indépendantes qui se
suffisent à elles-mêmes, non rattachées à une autre proposition, terminées par un point. 2) La principale à laquelle sont attachées une ou plusieurs propositions
subordonnées. Ex.: Il pense que je lui aie dit un mensonge. Le verbe de la subordonnée relative introduite par ”que” est au temps passé du mode subjonctif. (hais n’existe pas.)
3) La subordonnée relative et circonstancielle sont forcément rattachées à une proposition principale.
Te souhaitant bon courage pour assimiler cela, et restant à ta disposition pour toute explication complémentaire, je te prie d’accepter mes amitiés les plus sincères de Bretagne.
Joseph.
jouannic profile picture jouannic2 weeks ago
I apologise; I made a typo: Il faut distinguer TROIS sortes ...