Виправлення

текст з - Français

  • Opération Laurel (14)

    • On ne sait pas exactement quand le SHAEF avait autorisé l’opération Laurel à devenir active, mais dans la nuit du 7 /8 août, le lieutenant Morris s’était rendu à Rolamport pour observer les mouvements sur l’artère principale de Langres à Chaumont et également sur la voie ferrée de Langres à Chaumont.
    • Cette activité suggère qu’ils étaient encore en phase de reconnaissance.
    • Il n’avait pas vu de trafic, mais il avait noté que certaines portes d’écluses sur le canal de la Marne à Soane avaient explosé, et il avait vu un train de marchandises sans surveillance sur une voie de garage qui ne contenait pas de matériel de guerre mais plusieurs caisses de vin qui avaient été ouvertes ; il avait récupéré quelques bouteilles restantes pour le magasin du SAS.
    • Les seuls transports allemands vus cette nuit-là sont deux gros camions qui traversaient Arbot en direction d’Auberive juste avant la jeep.
    • Morris avait envisagé de les engager, suggérant qu’il était autorisé à le faire.
    • La raison invoquée pour ne pas les attaquer était qu’il faisait trop sombre et que les cibles étaient trop proches.
    • L’instruction 31 du SAS précisait que l’opération Laurel ne devait pas s’attendre à être réapprovisionnée et que toute décision d’établir une base Hardy devait venir du SHAEF uniquement.
    • Cependant, c’était sur une DZ appelée Laurel 1 que notre para, Jim Downey, avait été largué dans la nuit du 8 /9 août.
    • La DZ que le capitaine Hibbert a identifiée le 6 août était étiquetée Laurel 1.

Будь ласка, допоможіть відредагувати кожне речення! - Français