Correcciones

Texto de Maria8811 - Français

 
  • Merci pour vos corrections !

    • Vous souvenez - vous des jours pluvieux lorsque le brouillard cachait la mer et pendant toute la journée on sentait les odeurs de sable humide, de poisson et de feuillafe frais; ces jours - là/ à cette époque, nous étions assis dans ma chambre et lisions Shakespeare.
    • Nous le lision peu à peu comme les vrais gurments qui jouissent de chaque page, de chaque idée de ce grand esprit ( intelligence) qui, grâce à vos commentaires justes, devenait plus profonde, plus pénétrant pour moi.
    • Ces livres des reliures moelleuses sont avec moi même maintenant.
    • Il y a toujours vos notes sur certaines pages, un attendrissement doux et mélancolique m'empare de nouveau à la vue d'eux.
  • Vous souvenez - vous de...
    • Ah, je peux éternellement répéter / poses cette question, je me sens déjà de nouveau fatigue, mais je veux cependant vous dire encore si beaucoup de choses.
    • Bien sûr, vous pouvez vous imaginer qu'ici , dans le sanatorium, je suis condamnée à garder la silence éternel.
    • Les phrases ordinaires et standards, que nos patients s'échangent, se rencontrant lors des déjeuners, des dîners et lors qu'ils prennent leur thé, me rendent malade/ me font trembler.
    • Tout le monde ne parle que de la même chose: l'un a pris un bain pour deux degrés de plus qu' hier, l'autre a mangé plus de raisins, le troisième s'est monté/ a gravi sur la pente raide qui descend / tombe directement dans la mer.
    • Ils parlent pendant longuement de leurs maladies avec un plaisir égoïste et parfois même avec des détails dégoûtants.
    • Tout le monde veut convaincre les autres qu'il a les plus grands complications et souffrances.
    • Ici, la maladie est un sujet de fierté et de compétition et même comme un ordre honorifique.
    • Bien sûr, je remarquais ce phénomène chez les personnes de bonne santé, mais ici, chez les personnes malades, ce phénomène devient simplement repugnant, incroyable!
    • C'est porquoi je suis toujours heureuse de rester (ou me rester??) seule dans mon coin calme et accueillant.
    • D'ailleurs, je ne suis pas seule, vous et mon amour sont toujours avec moi.
  • Voilà, j'ai prononcé ce mot et il n' a pas brûlé mes lèvres comme cela arrive dans les romans.
    • Dites – moi, s'il vous plaît, quelle est différence entre les adjectifs “ calme “ et “tranquille”? Merci d'avance

POR FAVOR, ¡AYUDA A CORREGIR CADA ORACIÓN! - Français